VALLEE DE LA LOIRE

VALLEE DE LA LOIRE

La partie ligérienne, au fil du plus long fleuve de France.

VALLEE DE LA LOIRE Il y a 38 produits.

Sous-catégories

  • Domaine Richard Leroy
    Ancien financier, Richard Leroy s'installe en 1996 à Rablay sur Layon pour y exploiter 2.7 ha de chenin en Biodynamie. En résulte aujourd'hui des vins au sommet de la production de la région, d'une puretée et d'une élégance exceptionnelle.
  • Domaine de la Pépière
    Domaine de la PépièreDomaine créé en 1984 et certifié en Agriculture Biologique depuis 2010. Marc Ollivier et Rémi Branger proposent de superbes cuvées de Muscadet qui démontrent parfaitement le grand potentiel des vins de la région.Plus d'infos sur le domaine: http://www.domainedelapepiere.com/index.html
  • Nicolas Grosbois, Chinon
    Domaine GrosboisPrésentation du domaine par Nicolas GrosboisPropriété Familiale de 9 hectares, le vignoble Grosbois est situé au lieu dit « Le Pressoir » dans l'appellation Chinon au cœur du Val de Loire entre forêt et rivière. Nous nous situons en haut du coteau de Chinon, le domaine est une ancienne ferme fortifiée du 15ème siècle. Notre chance réside dans le faite que le site n'a pas été remembré depuis le 15ème siècle. Il faut savoir qu'à cette époque la taille des parcelles étaient déterminées en fonction de la géologie, une partie plus argileuse au milieu du coteau était systématiquement séparée et entourée d'un mur pour adapter la culture au sol. Nous profitons donc d'un parcellaire varié, sur les neuf hectares de production nous comptons 13 parcelles différentes.Terroir et cépage :Différents sols modulent la personnalité des vins. Nous nous trouvons majoritairement sur une roche mère calcaire appelé Millarge ou Tuffau-Jaune. Les sols sont soit argilo calcaire soit argilo-siliceux, la profondeur varie de 30 cm à 1,5m en bas du coteau. Le cépage Cabernet Franc est utilisé à 100%.Mon histoire :Porté par l'élan familial, je rentre dans les écoles de viticulture en 1992 pour en sortir en 1998 un BTS en poche. Je n'ai pas voulu revenir travailler à Chinon trop tôt, je voulais voir du pays. J'ai pris en 1999 la direction d'un Domaine viticole de 30 Ha dans le Minervois ou j'ai appris à travailler la grande Syrah, le Grenache, les vieux Carignan, le capricieux Merlot et le compliqué Mourvèdre. Je quitte le sud de la France deux ans plus tard pour aller faire une saison de 6 mois au Chili dans la vallée de Maipo en compagnie de mon petit frère qui y est installé comme œnologue. C'est au Chili que j'ai pris la décision de revenir travailler au domaine familial, mais je voulais voir le monde. Je reviens en France en 2002 pour travailler le cabernet franc à Saumur-Champigny au Domaine de la Perruche comme responsable de cave. Le monde c'est aussi nos voisins, puis l'expérience du Cabernet Franc dans une appellation voisine de Chinon me paraissait très bonne.L'aventure prend fin deux ans plus tard et je pars pour l'Oregon vinifier dans la Williamette Valley pour Adelsheim Winery et Shea Vineyard. J'ai découvert le travail des vins à l'anglo-saxonne, des essais sans limite, des vignerons décomplexés, une approche qualitative pointue du vin mais très simple en même temps, avec une liberté de langage qui manque à nos vignerons Français. Je poursuis l'aventure la même année par une vinification en Australie dans la Hunter Valley au domaine Brokenwood. Là, les vins sont riches, chauds et larges à la dimension du continent, je commence à comprendre la notion de diversité des vins du monde. Chaque vin ressemble à un lieu et à un ou plusieurs hommes. Trois ans plus tard je descends en Nouvelle-Zélande pour travailler le pinot noir dans la Waipara Valley avec Pegasus-Bay Wines. Là, même constat, les vins sont marqués par le lieu et les hommes, la vision du vin est simple, pragmatique et décomplexée. Dans cette dernière période je prends conscience de ma chance, la Famille Grosbois possède un joli petit vignoble à Chinon.À la fin des vendanges je quitte la Nouvelle-Zélande pour rentrer en France avec la ferme conviction que nous pouvons produire de beaux vins un petit peu partout dans le monde et bien sûr aussi à Chinon.En mai 2005 j'ai 29 ans, je propose à mes parents de revenir travailler avec eux à Chinon, là ils me font confiance et me laissent travailler comme je l'entends.C'est parti pour de bon.Méthode de travail :Millésime 2005, je commence par la maitrise des rendements, l'objectif est de produire 35 hectolitres par hectare, le résultat est très encourageant.Millésime 2006, nous stoppons les désherbages et travaillons les sols. Les vendanges en vert sont toujours nécessaire pour maîtriser la qualité, je commence à comprendre l'équilibre des différentes parcelles et adapte les rendements à la vigueur.Pour produire de grands raisins donc un grand vin il faut au vigneron écouter sa vigne avec les yeux et lui parler avec ses mains.Millésime 2007, encouragé par les bons résultats nous stoppons les traitements chimiques.Parce que lui parler avec les mains cela veut dire qu'il faut travailler physiquement le végétal, à mon sens, si nous trouvons le parfait équilibre de nos vignes, elles se nourrissent mieux, elles sont donc moins fragiles produisent donc meilleur, etc.Millésime 2008, soutenu par mes parents et une bande de jeunes vignerons de Loire je vendange à la main, la différence est spectaculaire, le résultat à la hauteur du travail.Millésime 2009, je me sens de plus en plus à l’aise sur le domaine, les vins sont appréciés et pour aller un petit peu plus loin dans la compréhension des vignes je souhaite travailler sous le label Demeter.
  • Les Maisons Rouges,...
    Tout petit domaine d'un peu plus de 1 ha et situé sur l'AOC Bourgueil, Pierre Borel nous propose une très belle cuvée de Bourgueil de belle maturité et travaillée le plus naturellement possible.
  • Domaine de Mirebeau,...
    Petit domaine situé à Rablay sur Layon et voisin de Richard Leroy, Bruno Rochard y excelle et propose de très belles cuvées en blanc comme en rouge.
  • Domaine Melaric
    Mélaric est né d’une passion commune pour les vins de terroirs exprimant l’endroit où ils sont nés. Sur 4 hectares dans le sud saumurois, nous cherchons à élaborer des vins précis, vivants et digestes à la personnalité singulière, reflet de leurs racines et du millésime...Le raisin est l'essence même du vin. C'est donc à la vigne que se portent notre énergie et nos efforts passant notamment par une culture biologique et biodynamique. Respect du raisin et respect du vin... à la cave, nous accompagnons simplement les vins, à travers des élevages longs dans nos caves de craie.Source: www.vins-melaric.com
  • Domaine les Roches Sèches
    Domaine composés de trois jeunes amis vignerons (Jean-Marie BROUSSET, Thibaut DUCLEUX et Julien DELRIEU) récemment installés à Faveraye-Mâchelles, au cœur de l’Anjou.C’est sur les rives du Layon, et plus particulièrement sur les coteaux confidentiels du Lys (le Lys est un affluent du layon), que le domaine Les Roches Sèches a été crée. Il s’étend sur 15 hectares de vignes au cœur d’une zone de polyculture élevage paisible et bucolique.Les vignes sont cultivées de manière biologique et 2010 est la première année de conversion.Source: site internet du domaine.
  • Domaine du Collier
    Le Domaine du Collier a été créé en 1999 par Antoine Foucault et Caroline Boireau. S'étendant sur la commune de Brézé, les vignes d'Antoine et Caroline occupent 6 ha environ. La plus grande partie du domaine est en chenin pour le vin blanc et l'autre partie en cabernet franc pour les rouges.Le travail de la vigne s'effectue en bio, sans produit de traitement chimique engrais ou désherbant, avec un travail des sols et des labours qui fait descendre les racines de la vigne jusque dans la roche de tuffeau.Les vendanges sont manuelles et la vinification se fait en barrique durant deux à trois ans en cave .C'est seulement lorsque le vin en a décidé que celui ci est mis en bouteille et qu'il peut enfin être dégusté.Source: site internet du domaine
  • La Porte Saint Jean,...
    Jeune vigneron récemment installé sur l'appellation, Sylvain Dittière produit des vins caractérisés par un style très "bourguignon", à savoir des vins dans un registre très élégant. En à peine deux millésimes, ce jeune vigneron talentueux a su se hisser au sommet de l'appellation.
  • Pascal et Nicolas...
    Pascal Reverdy et sa belle-sœur Sophie dirigent ce très bon domaine excentré en comparaison des grands de Sancerre, Bué et Chavignol.De très beaux vins toujours bien mûrs et avec beaucoup de caractère. Un domaine à découvrir pour l'excellence de ses vins et des prix attractifs.
  • Vincent Gaudry, Sancerre
    Domaine situé dans le village de Sury en Vaux, à 3km de Sancerre.Vincent Gaudry arrive au domaine familial en 1991, et décide quelques années plus tard de stopper toute utilisation de produits chimiques, suite à une mauvaise expérience après un traitement des vignes.Le domaine se converti peu à peu à la biodynamie, a force d'expériences, de réflexions et propose aujourd'hui une vision du Sancerre pure, gourmande et minérale.Loin des canons du centre loire, des vins de gastronomie et de plaisir, tout simplement.
  • Clos de L'Elu, Anjou
    Domaine de 25 hectares, repris en 2008 par Thomas Carsin et Grégoire du Bouëxic, situé sur St Aubin du Luigné, en plein de l'Anjou et des Coteaux du Layon.Le travail, en bio, depuis le départ, amène à des vins gourmands, digestes en perpétuelle évolution, preuve d'une remise en question permanente, sur le chemin de la qualité.
  • Domaine de Veilloux,...
    Le Domaine de Veilloux est un domaine phare de l'appellation Cheverny. Les vins sont superbes et à des prix très raisonnables.
  • Luc Sebille, Chinon
  • Domaine Christine De...

    Domaine Christine De Mianville, Jasnières

  • Le Temps d'Aimer,...
    Le Temps d'Aimer, François Maudet, Anjou
Résultats 1 - 38 sur 38.
Résultats 1 - 38 sur 38.